Loi Hadopi : Plus de 7 millions de mails d’avertissements envoyés

Avec la révolution d’internet, les autorités gouvernementales trouvent toujours de nouveaux moyens pour contrôler et surveiller les activités en ligne des internautes. De nombreuses lois ont même été acceptées pour que le contrôle des internautes soit plus sérieux. C’est par exemple le cas de la loi Hadopi qui a été instaurée pour défendre les droits d’auteur et protéger en même temps la diffusion des œuvres des artistes mais qui en réalité, a été mise en place pour surveiller de près les activités en ligne des internautes. A l’heure actuelle, plus de 7 millions d’avertissements ont été envoyés dans le monde.

hadopi-lettrePlus de 7 millions d’avertissements ?

En effet avec la loi Hadopi, plus de sept millions d’avertissements ont été envoyés dans le monde dans le but d’avertir les internautes qui avaient été repérés pour avoir effectué des téléchargements illégaux sur Internet. Environ 6.5 millions d’emails de premiers avertissements ont été d’abord envoyés depuis le 1er Octobre 2010 jusqu’à Mars et puisque de nombreux internautes ont ignoré ces avertissements, une autre série de 500.000 mails de rappels ont a nouveau été envoyés. Si vous avez reçu un de ces emails, vous êtes donc dans le collimateur des autorités responsables de la protection des droits d’auteurs sur Internet.

hadopi-protectionSolution ?

Pour ne plus recevoir ces mails d’avertissement, il faut tout simplement arrêter d’effectuer des téléchargements illégaux sur internet. Notons que les sanctions vont de simples avertissements à des amendes de 50 à 1 000 euros. Néanmoins, de nombreux internautes utilisent aussi le vpn pour cacher leur IP réelle et contourner la loi Hadopi. Attention, le vpn n’a pas été conçu pour effectuer des actions illégales sur Internet. Elle a été surtout mise en place pour sécuriser la connexion internet de l’utilisateur, lutter contre le piratage informatique sur Internet et changer d’adresse IP pour contourner les diverses formes de cyber-surveillances indésirables sur le web.

Les commentaires sont fermés